Chronique du chat qui avait sa salle de bains

Il y a quelques temps, après une looongue soirée filles, j’ai cédé à la facilité et ai accepté la proposition de ma sœur : dors ici !

J’aurais peut-être dû me méfier quand elle m’a dit : ne t’inquiète pas, pour une fois, le chat dormira dans la salle de bains et pas dans « sa » chambre. Déjà, première information, ma sœur n’a pas une chambre d’amis mais son chat a sa propre chambre ! Pour mieux comprendre ma nuit, la chambre du chat touche « sa » salle de bain. Bref, on enferme le fauve, je me mets au lit et je profite du fait que je ne suis pas chez moi pour regarder la TV au lit, un peu comme à l’hôtel.

Mais Minou m’entend et miaule pour sortir. Il ne comprend pas, pauvre bête, que quelqu’un soit là, juste à côté et qu’il ne vienne pas le délivrer. Enfin, ça, c’est ce que je me dis au début de ma nuit, vers 2H du matin. Je ne suis pas chez moi, j’ai passé une bonne soirée, je me sens d’humeur magnanime : j’éteins la TV pour faire croire au chat que plus personne n’est là. Et, malgré les miaulements, je m’endors.

Jusqu’à ce qu’à 5H du matin, je me fasse réveiller en sursaut par un gros bruit. Le chat a mis 3 h pour élaborer une nouvelle technique : le jeté contre la porte. Il a dû voir des films policiers avec des mecs qui défoncent les portes. Il a pris de l’élan avec ses petites pattes et il a foncé dans le tas ! Et comme il a quand même mis pas mal de temps pour y réfléchir, il ne renonce pas si facilement et recommence toutes les 30 secondes environ. C’est dingue comme le cerveau qui veut dormir peut être optimiste : entre chaque coup sur la porte, j’avais à peu près 27 secondes de « non, là, ça va, c’était la dernière ! » Mais non, le chat aussi est optimiste et se dit « c’est bon, avec celui-ci, on va m’ouvrir.

Et en plus, il a raison ! Ben oui, je l’imaginais déjà avec l’épaule déboitée et Danny Glover qui lui remettait… Je suis pas une fan de chats mais je n’avais pas envie de lui faire un bandage en papier toilette avant que ma sœur ne redescende l’escalier le lendemain matin. Donc, oui, j’ai ouvert la porte avec, toujours cette touche d’optimisme : « maintenant qu’il est dans sa chambre, il va dormir ». Ha. Ha. Ha. Animal maléfique. Suppôt de Satan. Non, maintenant qu’il est dans SA chambre, son prochain but, c’est que tu en sortes, toi ! Il a commencé à jouer avec un petit bout de plastique qui trainait, puis s’est amusé sur son arbre à chat (c’est SA chambre…) , il a sauté sur le lit (j’avais précisé que c’est un maine coon et que, bien qu’encore bébé, fait au moins déjà 6 kilos …selon la police) il est descendu du lit, il a sauté, il est descendu, il a sauté, il est descendu (ça vous paraît long? imaginez en live…)

Au fur et à mesure, ma jauge d’optimisme se vidait comme on perd des vies aux jeux vidéos et mon cerveau a capitulé : 6H du matin, un dimanche, je suis parfaitement réveillée. Mais que faire ? Tout le monde dort dans la maison (comment font-ils ?), je ne suis pas chez moi, je n’ai pas de bouquin, j’ai pas envie de me taper du téléshopping ou une rediff’ de Joséphine Ange Gardien donc j’attends…

Mais je n’amuse plus le chat qui décide donc qu’il va continuer à s’entraîner contre la porte au cas où, un jour, le FBI ouvre une section féline. Et il se jette contre la porte du couloir, une fois, 10 fois, 100 fois. A chaque fois, ou presque, je me lève pour le remettre dans sa chambre pour qu’il ne réveille pas tout le monde. Mais ce chat, l’expérience lui a prouvé quelques heures avant, est bien plus têtu que moi !

Et bien plus que toute la maison puisque vers 7H, mon beau-frère est venu me libérer et a pris le monstre avec lui. J’ai pu me rendormir 2 petites heures avant qu’une autre tornade ne vienne me réveiller. Mais celle-ci, elle a 4 ans, quand elle me voit, elle arrive en courant, elle m’appelle Tata et elle, je ne l’aurais jamais laissée se jeter contre une porte ❤

2 commentaires sur « Chronique du chat qui avait sa salle de bains »

  1. Hello la crisedechroniqueuse ! Je suis tombée sur ton blog en faisant mon ptit tour WP du samedi matin, et j’en suis fort ravie ! En même temps, vu que mon surnom depuis le lycée (ça commence à remonter mais pas trop hein 🙂 ), c’est souricette, ton histoire de chat ne pouvait que me plaire ! Bref, ton style est drôle, et piquant ! Bienvenue à toi dans la sphère, et au plaisir de suivre tes autres tribulations nocturnes, avec ou sans chat du FBI. Sabrina !

    Aimé par 1 personne

    1. Hello Sabrina (ou devrais-je dire Souricette)
      Merci beaucoup pour ton commentaire, ça me touche beaucoup ! En espérant que les prochaines te plaisent autant (même si elles ne parlent pas de chat)
      Merci. A bientôt.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :