Belle chronique

Pourquoi j’ai arrêté de signer mes mails par « Belle Journée » ?

Quand j’ai commencé mon métier de chargée de comm° dans la cosmétique, je passais la grande partie de ma journée de travail à écrire pour des marques de beauté pour lesquelles il fallait montrer, pour chacune, à quel point elles étaient toutes aussi inédites qu’exceptionnelles. Et bien que toutes ces marques aient eu pas mal de choses différentes à dire, et de jolis produits bien formulés, ne nous mentons pas, aucune n’a « révolutionné le game ». Elles promouvaient toutes des choix éthiques, des ingrédients soigneusement sélectionnés, des rituels… (et voilà, vous m’avez lancée…) Bref, que des jolies choses mais rien de révolutionnaire et surtout une idée sous-jacente qui s’infuse peu à peu dans ton esprit, malgré tout : tu n’es pas unique donc fais croire que si ! Et à partir de là – c’était il y a 10 ans – j’ai voulu, moi aussi, me rendre un peu plus intéressante, montrer que j’avais cette touche de fantaisie en moi qui faisait que je ne « révolutionnais pas le game » mais quand même, je savais trouver les mots. Un peu comme un slogan que mon père spécialiste des jeux de mots publicitaires un peu forcés (pardon Papa ! 😉 mais tu sais qu’ils me font, encore maintenant, rigoler comme si j’avais 4 ans…) aurait pu inventer, je me suis mise à signer « Belle journée » au lieu de « bonne journée ».

C’était poétique, c’était incroyable d’astuce vu que je travaillais dans la cosmétique (pour mon humour, voir la partie sur le schéma familial…) et c’était inédit. Enfin, je le croyais (mais n’est-ce pas le plus important ?) Et donc à partir de ce moment-là, je ne signais plus que comme ça. Mes mails pro mais aussi les mails perso… Lourdeur quand tu nous tiens…

Et puis, petit à petit, j’ai commencé à re-signer bonne journée. Pourquoi ?

Plusieurs raisons en fait. Déjà, comme je travaille encore dans la beauté, j’ai l’occasion d’écrire et de recevoir des mails de plein d’autres gens du domaine et ô surprise, je ne suis pas la seule à avoir trouvé cette fine tranche de rigolade subtile pour dire à mon interlocuteur que j’ai prévu de ne pas répondre aujourd’hui à tous les mails qu’il pourrait m’envoyer par la suite. Et là, ça m’a frappée : nous, toute la corporation de la cosmétique, ne valions pas mieux que ces gens que j’ai toujours regardés de haut, derrière mon ordinateur (c’est du sens figuré bien sûr, je ne suis pas si souple) que tous ces gens, donc, qui montrent leur appartenance à un métier dans leur signature. Sportivement pour les clubs de fitness, Assurément pour Allianz et consorts, Cordi-allemand pour les profs d’… Allemand (oui, un prof d’espagnol qui signerait ça n’aurait aucun sens… mais ça pourrait me faire rire ! L’humour, les jeux de mots, mon père… on en a déjà parlé !)

Donc comment continuer à signer « Belle journée » quand on se rend compte qu’on est aussi subtil qu’un prof de fitness, ces gens capables de s’adresser à tout un groupe en le tutoyant, faisant abstraction d’une simple règle de français ?

Mais ce n’est pas la seule raison. « Belle journée » a commencé à fleurir dans tous les domaines, Blanche Gardin en parle d’ailleurs très bien. Dans ce monde qui commence à devenir moins ambiancé qu’un mardi de novembre, pluvieux, il faut que tout soit beau. Donc on avait du « belle journée » partout, tout le temps, même si la journée était encore moins belle qu’une paire de ballerines (on en reparlera…). Je n’en pouvais plus. Et surtout, je n’étais plus du tout à la pointe de la tendance de la signature du mail, j’étais banale, comme tout le monde, on n’aurait même pu me prendre pour une suiveuse, l’horreur. (est-ce que le second degré est perceptible par écrit ? est-ce que devoir expliquer que c’est du 2nd degré n’est pas déjà la preuve que l’effet est foiré ?)

Deux options s’offraient à moi : retrouver une nouvelle expression qui me permette de me démarquer mais après avoir pensé à Cosmétiquement, Parfumement, mon cerveau a buggé à « Communiquement »… Ou faire ce qui s’impose dans ces cas là : revenir aux basiques, à la simplicité, à l’essentiel.

Sur ce, bonne journée.

3 commentaires sur « Belle chronique »

  1. Ahah, ça me fait rire ton texte parce que je me rends compte que depuis un bon bout de temps maintenant, je signe mes mails par Belle journée ! J’avoue ne pas avoir réfléchi autant que toi pour cette décision ô combien cruciale, et ne sais ni bien quand cela a commencé, ni pourquoi 🙂 ! Tu n’as fait que confirmer ce que malheureusement, je soupçonnais déjà, je ne suis pas unique 🙂 !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :