Chronique olfactive

J’ai une relation étrange avec les odeurs.

Bien sûr, comme tout le monde, il y en a que j’aime beaucoup : le pain au chocolat chaud le matin au petit-déjeuner (mais pas dans le lit, ça fait des miettes !), l’herbe fraîchement tondue qui me rappelle les après-midis d’été dans le jardin familial, le basilic que ma grand-mère met dans la sauce tomate, la laque Elnett que mon autre grand-mère vaporisait consciencieusement sur son brushing chaque fois qu’elle devait sortir… Ces odeurs-là te rappellent des moments agréables, des gens que tu aimes, je ne sais pas si elles sentent vraiment bon mais le souvenir associé est délicieux. D’ailleurs, il parait que la mémoire olfactive est la plus puissante et je trouve ça dingue ! (je fais la fille qui sort sa science mais rappelons-nous que je travaille dans la beauté et que c’est une des choses qu’on t’apprend en cours de parfumerie. Et il faut bien que ces quelques années d’étude servent à quelque chose).

Puis il y a les odeurs qui ne te sont pas forcément familières mais qui sentent juste bon. Le sillage de parfum d’un inconnu dans la rue pourrait parfois te donner envie de le suivre juste pour continuer à le renifler. (Attention, ceci n’est, en vrai, pas une bonne idée. Les gens pourraient penser que vous êtes un psychopathe. Et ça ne serait pas complètement faux…) Tous les petits plats mijotés par la voisine d’en dessous te feraient presque oublier, quand tu passes sur son palier, qu’elle réveille tout l’immeuble à 5H du matin avec sa gouaille de poissonnière. Les roses d’une serre qui te donnent envie de te mettre les mains dans la terre et devenir Nicolas le jardinier, sans aucune considération pour le pauvre bambou que tu as aussi réussi à tuer, ou les 12 ficus décédés sur ton balcon…

Enfin, et on se doute que j’y viens, il y a toutes les odeurs affreuses qui te poussent presque à envier ces gens qui ont perdu l’odorat ces derniers mois. Évidemment, comment ne pas parler du métro et du fait que des gens puent dès le matin ? Mais enfin, tu le sens quand même que tu as sué dans tes draps qui apparemment n’avaient pas eu le temps de sécher et que tu as une odeur de moisissure ? Et ces gens-là sont bien trop nombreux pour qu’on me fasse croire que tous sont en train de créer la nouvelle pénicilline ! En fin de journée, je veux bien envisager qu’on a eu une dure journée, que le travail peut être physique ou que la pression mise par ton boss a trouvé une échappatoire via tes aisselles mais le matin, alors que tu es frais et que tu sors de chez toi ? Remarque, en ce moment, je salue le port du masque qui bloque au moins les odeurs de café, de clopes et de relents d’ail de la veille. Peut-être que le masque aura aussi restreint l’envie de certains de sortir sans la case brossage de dents. A toute chose …

A l’inverse tu as aussi les gens qui se sont tellement parfumés qu’ils te donnent des haut-le-cœur dès qu’ils font le moindre mouvement. Pourquoi faire ça ? Ta bouteille va durer moins longtemps et tu verras que si tu en mets moins, tu n’auras pas à affronter les vomitos qui parsèment ton chemin. (A moins que tu portes Alien de Mugler et là, tu le cherches…)  On pourrait aussi parler des couloirs du métro que certains prennent pour des toilettes publiques, des salles de judo qui sentent inévitablement les pieds (j’en ai fait, je peux le dire), des choix de Bruxelles qui cuisent, … Bref les mauvaises odeurs sont partout (on dirait une pub pour Febreze !). Et c’est bientôt l’heure du repas donc je ne vais pas épiloguer.

Pourquoi aurais-je une relation particulière donc ? Pour 2 raisons.

Déjà, j’ai l’impression que j’ai un odorat assez développé – je sens de loin et je sens trop. Je peux, par exemple, dire à l’odeur que quelqu’un aurait besoin d’un bon shampooing – sérieusement, l’odeur des cheveux sales m’est difficilement supportable. Du linge mal séché et je prétexte une fausse grippe pour ne pas faire la bise. Alors, oui, et d’autant plus en ce moment, c’est une chance d’avoir un odorat développé mais parfois, c’est un peu gênant. Mais c’est aussi utile quand par exemple je peux dire lequel de mes voisins est passé avant moi dans le hall (utile parce que je peux éviter ceux que j’aime pas !)

Et pourtant, malgré cet odorat que Lassie Chien Fidèle pourrait m’envier, je suis nulle pour reconnaître un parfum, une senteur. Je ne peux pas mettre de nom dessus, le gêne qui fait la connexion entre mon nez et mon cerveau ne fonctionne pas. Certains diront que c’est peut-être parce que mon nez est trop long mais quand même, imaginez la frustration… Au Loto des Odeurs, ne me prenez pas dans votre équipe ! (quoi ? je suis sûre que si on veut, on peut jouer en équipe)

Bref, j’aime les odeurs autant que je les déteste même si je sais que j’ai de la chance de pouvoir les détecter de si loin. Sur ce, je vous laisse, ça sent très bon vers la cuisine – mais est-ce depuis la mienne ou celle de la voisine ?

Si ça protège des odeurs trop fortes, j’en porte un tous les jours !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :